Home English Changelog Contact Imprint & Privacy Protection
   
A A

2G

title 2G

Prédécesseurs

Deutsche Bundespost, le prédécesseur de Telekom, avait construit le A-Net en Allemagne dès 1958, faisant de l'Allemagne l'un des premiers pays à disposer de communications mobiles. Cependant, les téléphones étaient lourds, volumineux et nécessitaient beaucoup d'énergie. Dans la pratique, il s'agissait surtout de téléphones de voiture. Les appels téléphoniques étaient commutés par des opérateurs. Si vous quittiez une cellule, l'appel était interrompu. Avec 11000 utilisateurs, le réseau était surchargé au début des années 1970. 1970 et a été remplacé par le B-Net et plus tard le C-Net. Avec le C-Net, le SIM est introduite et le transfert des appels d'une station de base à l'autre est possible. À la fin des années 1990, le C-Net était surchargé avec 700000 utilisateurs. C'est pourquoi la carte GSM a été introduite et, après les trois réseaux analogiques, un réseau numérique de deuxième génération a été développé en 1999. Le réseau numérique de deuxième génération a été développé en 1982. Cependant, le C-Net n'a été éteint en Allemagne jusqu'à la fin de l'année 2000.

Digital

GSM ou 2G est un réseau de communications mobiles de deuxième qui a remplacé ses prédécesseurs, le D-Net et plus tard le E-Net. La transmission numérique de la voix, au lieu de l'analogique, permet d'utiliser plus efficacement les canaux radio et donc d'offrir plus de conversations et de participants. Alors que le C-Net fonctionnait sur des fréquences de 400 à 470 MHz, le D-Net fonctionnait initialement sur 900 MHz et le E-Net sur 1800 MHz. Au niveau international, les fréquences 800 et 1900 MHz ont également été utilisées. Plus la fréquence est élevée, plus la portée est faible. Ce qui semble négatif au premier abord Ce qui semble négatif au premier abord est en fait un avantage. En raison de la portée, il y a plus d'antennes relais, chacune couvrant un rayon de quelques kilomètres. À 900 MHz, cela représente un maximum de 35 km, à 1800 MHz 8 km. Cela signifie que les signaux des cellules n'interfèrent pas les uns avec les autres. Les utilisateurs peuvent se déplacer librement entre les différentes stations de base et passer des appels sans interruption. Le premier appel téléphonique Le premier appel téléphonique via un réseau public de communications mobiles numériques a été effectué le 1er juillet 1991 entre Harri Holkeri, alors Premier ministre de Finlande, et Kaarina Suonio, maire adjointe de Tampere, Kaarina Suonio, en Finlande. Le réseau utilisé à cette fin a été construit par Telenokia et Siemens.

Allemagne

Lors de son lancement en 1991, la Deutsche Bundespost a fait une démonstration de son D-Net au parc des expositions de Stuttgart. Malheureusement, il n'y avait tout simplement pas de téléphones portables à l'époque, ce qui a conduit à ce que GSM soit traduit par dérision par <em>God Send Mobiles. Le démarrage pour les clients a eu lieu un an plus tard, le 01.07.1992, chez Telekom avec son D1 Net et – une nouveaut&eacute; en Allemagne – le 30.06.1992 chez Mannesmann avec son réseau D2. Les téléphones portables les moins chers coûtaient plus de 3000 DM, le coût mensuel de base était d'un peu moins de 80 DM, et une minute d'appel coûtait au départ un peu moins de 1000 DM. coûtait initialement un peu moins de DM&nbsp;1,50.

Data

GSM disposait dès le début d'un canal de données, qui a été utilisé plus tard pour SMS Au début, les données ne pouvaient être transmises qu'à 9600 bits/seconde. Plus tard, il a été possible d'utiliser HSCSD, GPRS et EDGE pour des connexions de données plus rapides. En raison de la faible vitesse, les pages Web normales n'ont pas pu être utilisées, c'est pourquoi la technologie WAP a été développé, ainsi que le protocole i-Mode Cependant, aucun de ces deux protocoles n'a été couronné de succès. Les smartphones ne se sont imposés qu'avec la norme qui leur a succédé, UMTS qui offrait des connexions de données beaucoup plus rapides. La norme GSM norme presque mondiale.

Arrêt

Alors que le successeur UMTS a déjà été désactivé, et pas seulement en Allemagne, GSM existera encore quelques années comme réseau fonctionnel pour les appels téléphoniques. Des millions de téléphones cellulaires simples existants et en état de marche peuvent encore être utilisés. Cependant, lors de l'achat d'un nouveau téléphone portable, il faut s'assurer que l'appareil supporte LTE. Les premiers pays (l'Australie, le Japon, la Corée du Sud) ont déjà désactivé GSM.

Liens recommandés

>La base de données des téléphones mobiles Skyynet indique les normes de réseau prises en charge pour tous les mobiles

 

>Trouver tous les mobiles avec la 2G

 

>Infos sur la 3G (UMTS)

 

>Infos sur la 4G (LTE)

 

>Infos sur la 5G

 

>Couverture du réseau de tous les fournisseurs de téléphonie mobile en Allemagne


Exposé

Retour a la page principaleRetour a la page principale